• Évolution de la maladie.

    Deux ans après le verdict, l'état de ma conjointe ne s'améliore pas. Elle est toujours fatiguée et elle doit lutter pour vivre. La dernière détérioration en date d'aujourd'hui est que sa lèvre inférieure reste légèrement ouverte lorsqu'elle rit. je ne crois pas qu'elle s'en apercoive encore. Mais moi je le vois. Quelque fois au coeur de la nuit elle crie d'une étrange facon, comme si sa voix était celle d'une fillette. C'est ahurissant comme réveil et épeurant comme cri. Le coeur me débat longtemps avant de me réendormir. Maudit Parkinson

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :