• Jamais une once d'amélioration.

    Jamais, jamais rien ne s'améliore. Tout est en dégénérescence lente. Trop lente, qu'on en finisse une fois pour toutes. Vers le milieu et la fin de l'avant-midi, elle est perdue, confuse, incohérente. On ne peut entretenir une conversation sensée. Je bouille de colère. Je me tais. La frustration est à son comble. Maudit parkinson maudit.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :